Afterwork ANATE : « Investir en Tunisie »

par | 18 Avr, 2019 | Afterwork

Afterwork "Le pitch professionnel"

Le tourisme, avec ses innombrables hôtels balnéaires, ses artisans des médinas, ses commerces et restaurants, sans oublier les vendeurs de jasmin… Telles seraient  probablement les premières réponses données par ceux que l’on aurait interrogé sur le principal attrait économique de la Tunisie. Et pourtant, la réalité est on ne peut plus éloignée… et diversifiée !

 

Preuve en fut apportée lors de la soirée 18 avril dernier par Raja TOUIL HICHRI, Déléguée adjointe pour la France de l’Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA) : chiffres actualisés à l’appui, le tourisme représente aujourd’hui moins de 9% du total des Investissements Directs Étrangers (IDE) affluant annuellement en Tunisie. Loin, très loin derrière les industries de la mécanique, de l’électricité et de l’électronique et des composants automobiles (52%) ou même, du secteur des services (38%).

 

Et ce ne fut pas le seul préjugé battu en brèche dans le cadre de cet afterwork organisé par ANATE sur le thème « Investir en Tunisie : priorités actuelles et secteurs d’avenir ». Avec près de 3500 entreprises étrangères actives, françaises à 41%, l’attractivité économique de la Tunisie ne se dément pas, compensant plus que largement, depuis deux ans, le repli logiquement enregistré suite aux soubresauts de la révolution de 2011. Le résultat de sa proximité géographique d’avec l’Europe, d’une compétitivité prix que la dévaluation actuelle du dinar ne cesse d’améliorer et, surtout, d’une disponibilité exceptionnelle en ressources humaines qualifiées. Saviez-vous ainsi que la Tunisie occupe le 3ème rang mondial en terme de taux de diplômés de troisième cycle en sciences, ingénierie, industrie et construction ?

 

Cette richesse en cerveaux sera d’ailleurs l’atout n°1 de la Tunisie dans les prochaines années : Mohamed BALGHOUTHI, second intervenant de l’afterwork ANATE, en est convaincu. Cet universitaire expert en intelligence économique estime en effet que la guerre que se livrent déjà les puissances mondiales est celle de l’accaparement des compétences humaines. Les pays européens, les Etats-Unis et même les poids lourds asiatiques sont   affectés – ou en passe de l’être – par le ralentissement de leur croissance démographique, un problème qui, selon M. BALGHOUTHI, ira crescendo dans les décennies à venir. Et si la Tunisie n’a pu, contrairement à ses voisins, compter sur des ressources naturelles foisonnantes, elle a néanmoins l’avantage de disposer d’un « or gris » qu’elle gagnerait à couver dès à présent. Il y a urgence : 120 000 professionnels ont déjà quitté la Tunisie pour des cieux plus favorables depuis la révolution…

Petit Dej’ ANATE : « Améliorer son alimentation »

Pour le Petit-Déj’ANATE de ce dimanche 5 mai 2019, le désormais traditionnel mini-atelier avait cette fois pour thématique les clés d’une alimentation saine. Conseiller en bien-être alimentaire, Jérôme GAUDIN a délivré ses conseils nutritionnels à l’assistance –...

Petit Dej’ ANATE : « Développer son influence »

Dimanche 7 avril, était organisé le désormais traditionnel petit-déj’ANATE, au siège de l’association. Vingt participants, habitués et nouveaux venus parmi lesquels Isabelle Lagarde (chargée de mission à la Métropole de Lyon), ont fait connaissance et échangé sur...

Petit dej ANATE : « Cultiver sa confiance en soi »

Développer le réseau des professionnels franco-tunisiens ou ayant la Tunisie comme trait d’union, telle est la raison d’être d’ANATE ; c'est devenu désormais une réalité, et le dernier Petit déj’ANATE en est la parfaite illustration !   Car pour la première fois...

Petit Déj ANATE : « construire son réseau »

Les petits déjeuners ANATE attirent de plus en plus de monde, le succès ne se dément pas… et pas seulement pour les mets proposés ! Même si, Chandeleur oblige, les crêpes étaient de la partie J   Ce dimanche 3 février, ce sont donc près de trente personnes qui...