Inspirer confiance en moins de 2 minutes

Juin 11, 2018 | DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Vous le pressentiez sans doute déjà : inspirer confiance est la clé d’une relation fructueuse. Votre interlocuteur, que ce soit lors d’un entretien professionnel ou commercial, vous juge très rapidement. Certains disent en quelques secondes, d’autres en quelques minutes. Quels que soient les avis, il est clair que ce jugement s’opère très vite. Pour paraître rapidement sous votre meilleur jour, voici quelques techniques à l’efficacité prouvée :

Ayez confiance avec une attitude corporelle enthousiaste

L’autre est impacté à 70% par votre langage non verbal. Ayez une attitude enthousiaste, le visage légèrement souriant, les bras ouverts, le corps détendu. Pas de gestes nerveux et/ou répétitifs des mains ou des pieds. Avant chaque événement à enjeu, comme une prise de parole, veillez à vous isoler quelques secondes en vous remémorant un moment positif, drôle, agréable de votre vie. Il est aussi utile de pratiquer la position du victorieux (bras levés vers le ciel et ouverts en V). Vous serez ainsi en confiance au moment de vous présenter au public et serez davantage susceptible de transmettre cette confiance.

Happy

Un impératif : soyez toujours congruent, autrement dit, adoptez un langage verbal cohérent avec votre langage corporel. Si, par exemple, vous acquiescez à ce que dit votre interlocuteur tout en gardant les bras croisés, vous risquez d’envoyer un message paradoxal et donc, non congruent.

Côté contenu, faites de l’humour, suscitez l’émotion car c’est là le chemin le plus rapide vers l’inconscient de l’autre.

Donnez confiance en parlant « positif »

Le cerveau est tel qu’il ne parvient jamais à visualiser une image négative (seules les émotions peuvent l’être). Si l’on vous dit : « Ne pensez pas à un éléphant vert ! », systématiquement, vous allez d’abord penser à un éléphant vert puis vous le barrerez mentalement. Mais au final, vous y aurez tout de même pensé ! De la même façon, si l’on vous dit qu’il n’y aura pas de problème, vous comprenez que votre interlocuteur fera son maximum pour remplir le contrat mais vous ne pourrez vous empêcher de penser, d’abord, au problème que vous supprimerez ensuite de votre esprit. Parlez plutôt en termes positifs et, en cas d’interrogation, préférez : « Nous trouverons les solutions pour avancer », par exemple. Parler positif demande un peu d’entraînement mais a un impact très fort.

Eléphant vert

Faites des feed-back corporels

Rien de pire que d’avoir un interlocuteur qui semble comme absent, qui ne réagit pas à l’échange. Ne pas montrer d’émotion positive place l’autre en mode danger ou peur, comme ce peut être le cas lorsqu’un candidat passe un entretien d’embauche et que le recruteur ne réagit pas. Vous « frigidifiez » votre interlocuteur. En manifestant des gestes d’acquiescement de la tête ou de la main, vous détendez l’atmosphère et permettez à votre vis-à-vis de s’exprimer librement.

« Hypnotisez » votre interlocuteur en le regardant

Regarder son interlocuteur dans les yeux, avec douceur – le  visage légèrement souriant et détendu – comme si l’on voulait discerner toutes les nuances de couleur de ses yeux, permet d’établir un contact visuel fort qui inspire confiance et qui le déstabilisera à votre avantage. Lors d’un échange, il n’y a sans doute rien de pire qu’un interlocuteur qui regarde constamment ailleurs ou un objet, comme son téléphone en particulier.

Etre avenant